•  

    Tout le monde connait bien sûr la mythique Sachertorte d'après l'illustre hôtel viennois. Mais connaissez-vous la tarte Leopold Ritter von Sacher-Masoch, dédiée au célèbre chevalier autrichien qui donna son nom au masochisme? A vos fourneaux donc et surtout à vos fouets ! 

    Pour le gâteau au chocolat : 200 g de chocolat noir, 125 g de beurre à température ambiante, 125 g de sucre glacé, 1 gousse de vanille, 8 œufs à température ambiante, 125 g de sucre en poudre,1 pincée de sel, 250 g de farine de blé, 1 cuillère à café de levure chimique

    Pour le remplissage de la tarte et le glaçage au chocolat : 125 ml d'eau,50 g de sucre en poudre, 5 cuillères à soupe de rhum,250 g de confiture de groseille, 250 g de massepain, 75 g de sucre glace,300 g de chocolat noir

    Préparation de la tarte :

    Tapissez le fond d’un moule à charnière de papier sulfurisé  et beurrez les bords. Coupez 150 g de chocolat en morceaux et faites fondre le chocolat lentement dans un bain–marie (ou, très soigneusement, dans le four micro-ondes). Séparez les blanc et les jaunes des œufs et battez les blancs avec le sucre et le sel pendant environ 3 minutes. Battez dans un autre bol pendant 4 minutes le chocolat refroidi avec le beurre, le sucre glace et l’extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange soir mousseux. Ajoutez les jaunes d'œufs, un par un, et battez encore pendant environ 2 minutes. Mélangez les blancs d'œuf battus avec la mixture jaunes d’œuf et chocolat. Ajoutez la levure à la  farine, tamisez sur la mixture et mélangez délicatement. Cuisez le gâteau à 170° (si four à convection thermique supérieure) sinon à 180° pendant environ 45 à 50 minutes dans un four préchauffé.

    Quand le gâteau est refroidi, coupez le haut de la tarte afin d’obtenir une surface lisse . Coupez-la ensuite horizontalement en deux parts égales. Faites bouillir l'eau avec le sucre, puis ajoutez le rhum. Réduisez en purée la confiture de groseilles. Saupoudrez votre plan de travail avec quelques cuillères de sucre de glace. Pétrissez-y le massepain et passez au rouleau. Enduisez le haut de la tarte avec la moitié de l’eau sucrée et tartinez-la ensuite avec les 2/3 de la confiture. Placez la partie inférieure de la tarte par-dessus (ainsi la partie à l’origine inférieure devient la partie supérieure afin d’avoir une surface parfaitement lisse). Versez-y l'eau sucrée restante. Faites bouillir le restant de la confiture de groseille brièvement une nouvelle fois et tartinez la surface. Recouvrez du massepain aplati en appuyant délicatement. Faites fondre le restant du chocolat au bain-marie. Une fois tiède, versez le glaçage au centre et étalez avec une spatule.   


  •  

    Salade Béatrix

    Assaisonner en vinaigrette fortement relevée des haricots verts cuits, les dresser en salade. Ranger autour des lames de tomates puis incruster dessus une poignée de cresson alénois sur lequel on sème du jaune d’œuf dur haché.

    Pour info : cette recette a été publiée dans Les menus détaillés de la ménagère (180 menus simples et bourgeois) par Henri-Paul Pellaprat, édité en 1937, soit un an avant la naissance de l’ex-reine des Pays-Bas, l’actuelle princesse Béatrix d’Orange-Nassau…. Une salade prématurée donc... 


  • http://www.martin-lothar.net/article-recette-sorbet-au-caviar-121875036.html


  • Ingrédients : 5 courgettes, 2 beaux oignons, 50 g sel, 1/2 l de vinaigre, 350 g sucre, quelques brins de céleri frais, 3 c à c de curcuma, 3 c à c de graines de moutarde
    Coupez les courgettes en demi-cercles et les oignons également. Mélangez dans un bol en y ajoutant 50 g de sel. Laissez reposer 2 à 3 heures. Egouttez, rincez à l'eau froide et séchez les légumes à l'aide d'un linge. Faites bouillir le vinaigre, le sucre, le céleri, le curcuma et les graines de moutarde pendant 5 minutes. Versez ce liquide sur les légumes et laissez reposer une nuit (couvert). Versez le tout dans une casserole et faites mijoter pendant 5 minutes. Mettez en pot.


  •  

    Pommes de terre royales hachées

    C’étaient les pommes de terre favorites de la reine Alexandra de Yougoslavie, qui, selon Gayelord Hauser, le gourou anti-âge du Tout-Hollywood (mais aussi du baron Philippe de Rothschild et de la duchesse de Windsor), en mangeait tous les jours pendant son séjour aux USA !

    Faites fondre une cuillerée à soupe de beurre dans cocotte en fonte. Ajoutez deux tasses de pommes de terre nouvelles non pelées, cuites à l’eau et coupées en dès, et un quart de tasse d’oignons émincés. Salez, ajoutez trois cuillères de lait « fortifié » et laissez cuire sans remuer jusqu’à ce que le fond brunisse. Repliez comme une omelette et servez garni de persil.

    Pour faire le lait « fortifié » : mélangez dans un récipient deux tasses de lait frais avec une demi-tasse de lait écrémé en poudre. Agitez vigoureusement et quand le liquide et bien lisse, ajoutez encore deux tasses de lait frais. Vous aurez ainsi une valeur nutritive de deux litres de lait à utiliser pour la boisson et la cuisine. 


  •  

    Ingrédients : une dizaine de fines tranches de pain, 1 dl de lait, du beurre, sauce tomate, origan, une dizaine de fines tranches de fromage (mozzarella ou Bel Paese), 6 œufs, 5 cuillères de parmesan râpé.

    Imbibez de lait de fines tranches de pain de mie. Mettez-les dans un plat profond allant au four et préalablement beurré, recouverte chacune de sauce tomate, assaisonnée d’origan et d'une fine tranche de fromage. La dernière couche de pain doit être recouverte de sauce de tomate et d’origan seulement. Le plat doit être moitié plein. Battez les œufs avec le parmesan. Versez ce mélange sur le pain, en écrasant avec une fourchette de façon que les œufs soient absorbés.  Ajoutez de petits morceaux de beurre. Mettez au four moyen pendant environ une heure.

    Pour votre gouverne: la recette de cette pizza "soufflée" nous vient de S.A.R. la princesse Maria Pia de Savoie. 


  •  

    Voilà pour celles et ceux qui souhaitent se refaire une réputation ! La jeune personne sur la boîte précédente était donc L'Aiglon, le duc de Reichstadt, le roi de Rome, Napoléon II. Cette fois-ci, c'est très facile...


  •  

    Les origines de ce plat aux allures royales demeurent incertaines. Selon les uns il aurait été créé dans les années 1900 en l'honneur de monsieur Clark King II et son épouse, les propriétaires de l'Hôtel Brighton Beach, qui à l'époque était considéré comme le refuge balnéaire préféré des New Yorkais huppés.  D’autres disent que ces origines sont typiquement françaises : sans doute à cause de la sauce béchamel. Soit !

    Chicken à la King

    Ingrédients : 6 c à s de beurre ramolli, ½  poivron vert (haché), 1 tasse de champignons émincés, 2 c à s de farine, ½ c à c de sel, 2 tasses de crème fraîche,  3 tasses de poulet cuit et coupé en dés, 3 jaunes d'œufs, 1 c à c de jus d'oignon, 1 c à s de jus de citron frais, ½  c à c de paprika,  10 cl de xérès, du pain grillé.

    Faites fondre 2 c à s de beurre dans une casserole à feu moyen. Ajoutez le poivron et les champignons et faites cuire pendant environ environ 5 minutes. Ajoutez la farine et le sel et faites cuire, en remuant constamment, jusqu'à obtenir une consistance mousseuse.Versez-y lentement la crème et faites de nouveau cuire, en remuant souvent, jusqu'à ce que la sauce soit épaisse. Transférez le mélange dans un bain-marie, à feu moyen-doux. Ajoutez les morceaux de poulet et laissez reposer. Pendant ce temps, dans un bol moyen, battez le beurre restant avec les jaunes d'œufs, le jus d'oignon, le jus de citron et le paprika. Versez ce mélange sur le poulet et faites cuire, en remuant occasionnellement,  jusqu'à ce que la consistance soit épaisse. Verser le xérès et ajoutez, selon votre goût, le paprika. Servez ce plat sur du pain grillé.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique