Accueil | Créer un blog |

Anton Moonen

Snob-watcher

Apres avoir écrit "Petit Bréviaire du Snobisme" (traduit et adapté en italien, allemand, néerlandais, portugais et piraté en serbe), "Snob Extrême - Précis de fuite arctique et antarctique " (un guide snob pour les séjours aux Pôles), "Snob Appeal - Lo Snobismo dei Sensi " (un guide érotique pour les Italiens snobs), "Manuel de savoir-vivre à l'usage des maîtres et maîtresses de chiens" (un bréviaire pour chiens et maîtres snobs) ou encore "Petit Traité de snobisme: du chérubin à l'âge ingrat" (un guide snob pour parents, éducateurs, belles-mères, etc.); des essais universitaires (dont certains voisinent avec des Prix Nobel de littérature!), des articles, chroniques et analyses; des conférences traitant la diversité du snobisme pour la presse internationale, musées, universités, etc., et, de surcroît, une préface pour The Book of Snobs de William Thackeray, désormais, vous avez l’extrême privilège de me lire sur ce blog. Sans aucun doute, le blog le plus snob qui soit ! Or si vous souhaitez savoir si votre belle-mère est une snob ou qu’elle prétend juste en être ; si vous souhaitez mon expertise au sujet d’un champagne ou d’un événement mondain ; si vous souhaitez que je teste le snob-appeal d'une personne, d'un événement ou d'un objet (y compris votre belle-mère) ; si vous avez besoin d’un coaching stimulant ou juste d’un petit remontant, voici également le site le plus snob d’ici-bas : www.snoblissime.com


 


After "Petit Bréviaire du Snobisme" (a French snob manual which was also adapted and translated for the German, Dutch, Portuguese and Italian public) or more thematic works such as "Snob Extrême" (a handbook for snobs eager to visit the North or the South Pole, published in France), "Snob Appeal“ (an erotic guidebook for snobs, published in Italy), "Manuel de savoir-vivre à l'usage des maîtres et maîtresses de chiens" (a handbook for well-educated dogs and their owners) or "Petit Traité de snobisme: du chérubin à l'âge ingrat" ("Little Traitise of Snobbism : from beauteous babe to pimply teen": a handbook for snobby children and their parents, teachers, &c.); several essays (some of them published side by side with Nobel Prizes for literature!), articles, chronicles, analyses and lectures on the numerous facets of snobbism, for the international press, universities, museums, etc., and – last but certainly not least- my foreword to the digital version of The Book of Snobs by William M. Thackeray, henceforth you will have the extreme privilege to read my blog. Probably the most snobbish blog ever existing! So if you want to know if your mother-in-law is a real snob or just pretending; if you want my opinion of a champagne or some mundane event; if you want me to test the snob-appeal of any other happening, person or item (your mother-in-law included); or if you just need some stimulating coaching or some experienced advice:  hereby also the most snobbish website on earth :  www.snoblissime.com

Snobs à bière (2) | 20 août 2014

Pour votre gouverne : "Kasteel" est "château" en flamand et en néerlandais... 

Publié par Antonius Moonen à 08:15:18 dans Pub snob | Commentaires (0) |

Enquête snob | 20 août 2014

René Villemure, éthicien et chasseur de tendances.


Etes-vous snob ? Si oui, plutôt un snob « positif » (24h/24) ou plutôt un snob « relatif » (à certaines occasions) ? 

RV : « Je suis snob 24/7, même lorsque je dors. Je suis un dormeur snob. »

Est-ce qu’on vous a déjà qualifié de snob ? Comment avez-vous réagi ?

RV : « Ai-je déjà été qualifié de snob ? Aujourd’hui ? Quelle question ! Bien sûr. Comme à chaque jour… Le snobisme est, avant tout, un état d’esprit.  Rien ne sert de le nier. Ainsi, être qualifié de snob c’est se faire dire que l’on a de l’esprit. En conséquence, le snobisme est un honneur pas un objet de honte. Le non-snob a tout son temps pour regarder les émissions de télé-réalités alors que le snob, lui, doit constamment réfléchir à des choses aussi important telle l’impact particulaire de l’usage du zeugme dans un argument. »

Quel est le snobisme que vous supportez le moins ? Quel genre de snobs vous évitez ?

RV : « Je ne supporte pas, et le mot est faible, l’arrivisme, cette espèce d’état du nouveau-riche qui s’extasie devant la fantaisie du moment simplement parce qu’une radio à la mode lui a dit de le faire. Ces arrivistes sont des esclaves. Ils se soumettent, volontairement, à une pensée qui n’est pas la leur.  Vous reconnaîtrez les arrivistes à leur immense collection de DVD et à l’absence la plus totale de livres et de bibliothèques dans leur environnement. »

Quel snobisme vous pratiquez régulièrement ?

RV : « Puisqu’il faut choisir, et il faudrait que cela reste entre nous, je confie un faible pour le snobisme d’esprit, mieux connu sous le nom de snobisme intellectuel. Non, mais, franchement, quelle conversation pourrait-on avoir avec une personne qui n’aurait pas lu « L’esthétique de la ponctuation » ? »

Qui est selon vous le personnage le plus snob de notre Histoire ?

RV : « Un seul choix est possible : Gianni Agnelli. Porter des bottes de travail avec un complet signé ? Snob! Les manches de ses chemises constamment relevées sur celles de sa veste ? Snob. Son panache en général ? Snobilisime ! »

A combien estimez-vous le pourcentage de vos amis qui sont snobs ?

RV : « Pas assez. Les snobs d’esprit sont trop rares. »

C’est quoi pour vous le « comble » du snobisme ?

RV : « Un repas sympathique, improvisé, dans un petit boui-boui, avec Anton Moonen, au cours duquel nous échangerons sur les tendances snob à l’international ! »

Quel est votre « petit » snobisme à vous ?

RV : « Faire du jardinage dans une tenue de ville signée Corneliani et chaussé de bottes de travail… »

Publié par Antonius Moonen à 07:56:45 dans La thématique snob | Commentaires (0) |

Enquête snob | 01 août 2014

Aristide von Bienefeldt, auteur.

Etes-vous snob ? Si oui, plutôt un snob « positif » (24h/24) ou plutôt un snob « relatif » (à certaines occasions) ?

AvB. : Personnellement je pense que je suis un snob « positif ». Je m’habille toujours en costume (couleur bleu nuit), même quand je vais chez le dentiste – il est beau et il prétend avoir lu « A la recherche du temps perdu » en version originale – et quand je vais au marché pour acheter des abricots et des panais.

Est-ce qu’on vous a déjà qualifié de snob ?

AvB : Oui, cela m’est arrivé. Un jour un ami m’a traité de snob lorsque je demandais à un vendeur de chaussures si c’était possible de fabriquer un certain modèle en plastique ou en toile. Etant « végane », je ne porte pas de matière animale.

Quel est le snobisme que vous supportez le moins ?

AvB : J’ai horreur des nouveaux riches, ce sont des pauvres d’esprit qui ne savent pas s’amuser et qui ont constamment besoin d’un publique pour se rassurer qu’ils sont bien vivants. Puis je n’aime pas les gens qui à chaque instant de la journée disent ‘j’adore’ et ceux qui m’invitent à venir ‘bouffer’ à la maison.

Quel snobisme vous pratiquez régulièrement ?

AvB : Je ne mange aucun produit animalier, on peut donc m’appeler un snob végane, je ne fréquente que les vieux quartiers, par exemple à Rotterdam j’évite le centre-ville – où tous les immeubles atroces de cette terre semblent se donner rendez-vous à 5 heures de l’après-midi – et je ne fume que du tabac de la marque Drum.

Qui est selon vous le personnage le plus snob de notre Histoire ? 

AvB : Richard Swiveller. Dans "The Old Curiosity Shop", ce personnage de Charles Dickens, est tellement endetté qu’il porte toujours un carnet sur lui dans lequel il note les noms des rues où il ne peut plus se montrer. Un jour, après avoir dîné avec un ami, il dit : « Avec ce repas, je ferme Long Acre ». Et en glissant son carnet dans sa poche, il poursuit : « Je pense que ce soir je vais fermer The Strand avec une paire de gants ».

A combien estimez-vous le pourcentage de vos amis qui sont snobs ?

AvB : Je ne fréquente que des snobs. 100% donc.

C’est quoi pour vous le « comble » du snobisme ?

AvB : Coller l’étiquette d’une grande marque de champagne sur une bouteille de vin mousseux, et l’offrir à des amis snobs lorsqu’ils vous invitent à diner. Je l’ai fait maintes fois. Succès garanti. 

Quel est votre « petit » snobisme à vous ?

AvB : Mon petit snobisme est en réalité un très grand snobisme. C’est mon nom. Von Bienefeldt, Aristide. Enchanté !

Publié par Antonius Moonen à 07:48:17 dans La thématique snob | Commentaires (0) |

Barbie snob | 31 juillet 2014

Glenn Close en marquise de Merteuil ! La maison Cats'n'Dolls Creations propose également des sosies miniatures de la reine Elisabeth d'Angleterre et plusieurs versions de l'impératrice Sisi : en reine d'Hongrie, en robe de bal ou en robe de cour! Des poupées indispensables pour chaque petite princesse et bien plus seyantes qu'une vulgaire Barbie ! 

Publié par Antonius Moonen à 07:47:15 dans Pub snob | Commentaires (0) |

Chat snob | 31 juillet 2014

Publié par Antonius Moonen à 07:40:01 dans La thématique snob | Commentaires (0) |

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... 153 | 154 | >>

Tous les derniers titres