• Meine Güte, wie schnell die Zeit vergeht !
    Il y a 20 ans j’ai publié mon premier livre, chez Reclam Leipzig (éditeur snob) et aujourd’hui une amie bavaroise vient de me signaler qu’elle l’a vu dans la section "raretés" de la librairie de livres anciens Nietzsche-Buchhandlung à Munich (librairie ultra snob évidemment!)

     

    Librairie snobLibrairie snob


  • Du pur snob-appeal !


  • Mais comment ça "again" ? Tous les présidents français se comportent comme des souverains.....

     

    Autocollant snob


  • Les Editions Stock comparent le nouveau livre de Marlène Schiappa aux écrits de la Comtesse de Ségur. Je ne sais pas si cette noble dame avait beaucoup d’amis gays (sans doute quelques uns), toutefois, elle ne s'en vantait pas, contrairement à madame Schiappa. Par ailleurs, dans une interview cette dernière prétend que Nietzsche figure parmi ses écrivains favoris. Sans doute, pour se donner un genre: un genre snob intello. C'est raté ! Car pour votre gouverne, madame la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Nietzsche n’était pas gay (à ce que je sache),mais simplement misogyne... 

     

    Schiappa pas snob


  • Masturbation snob

    Le snobisme est un onanisme mental, une manifestation de cordialité envers notre ego.

    Si l’on considère la corporelle de saine, de hygiénique et même de normal, le snobisme, à l’instar de la masturbation intellectuelle, est sans cesse critiqué. Faut-il en conclure que la masturbation, la physique, elle est simplement acceptée parce que, généralement, elle se pratique en privé ? Or le snobisme a besoin de public pour exister. Une rare exception : derrière ce paravent Hermès… Notre saveur à tous !


  • Pas encore envie d'un nouvel édito.... J'hiberne ! Cependant un petit indice pour cette nouvelle année pour vous prouver que je m'y prépare sérieusement.... 

    Une année snoblissime à vous tous ! 

     

    Bétonnière snob


  • Le snobisme à l'envers...


  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bonne année ! Mais je le dis avec moins d’enthousiasme (voire plus de blasement) que d’habitude. Forcément, elle sera bonne cette fois-ci. Imaginez un instant le tas (car ça en est vraiment un) de choses, personnes et situations disgracieuses et barbares qui se jetteront à nos pieds cette année, suppliant notre attention, implorant notre sympathie, abusant de notre complaisance ! Croyez-moi, ma boule de Baccarat ne m’a jamais trompé : vous aurez de quoi snober en 2016, des milliers d’agacements, alors ménagez vos forces. En personnages politiques vous êtes désormais profusément gâtés, ajoutez-y quelques présentateurs du petit écran et/ou autres spécimen du monde du spectacle qui se manifestent trop souvent dans les médias, sans omettre les produits issus de manufactures et cultures douteuses ou non biologiques : vous ne sauriez plus où donner de votre tête.


    Ce sera Byzance, mais une Byzance Zolaesque ! Gardez donc cette année une distance supplémentaire car la masse des infréquentables s’est considérablement élargie. Aux snobs comme aux non-snobs je souhaite du courage.  Tellement il y aura de choses qui ne méritent pas une fraction de seconde de votre attention. Le mépris et le dédain seront essentiels pour survivre et mener cette année sainement jusqu’au bout.

    2016 sera snob ou vous ne serez pas.

    Une année snoblissime !

    Anton@snoblissime.com

     


  • Philanthropie snob

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Comment ça ?! Des publications « irrégulières » ? Pensez-vous que j’ai réellement le temps et le goût à penser à vous d’une manière ponctuelle ? C'est quoi cette vilaine obsession  bourgeoise de la régularité ? C’est terriblement middle class ! Etes-vous vraiment snob ? Posez-vous la question, car cela m’inquiète, au lieu d’accuser mon penchant pour l’indolence ! La rentrée vient à peine de commencer !

    Mon blog par contre est de plus en plus snob. Aujourd’hui j’y ai aperçu une publicité pour un spa à cinq étoiles, ses villas et suites très chics et extrêmement couteux sur l’île Maurice. Comme on les aime !

    Je lègue, au demeurant, toute la recette de ces publicités aux bons œuvres. Certes, j’aurais préféré avoir mon propre quartier de pauvres ou asile de réfugiés à moi (avec un chauffeur pour m’y déposer avec quelques friandises locales et couvertures en pure laine vierge), ce serait du plus bel effet, mais bon, de nos jours, avec toutes ces célébrités de moindre importance (auxquelles je ne veux nullement être associé) à la quête de gratitude, je constate que l’incognito et l’anonymat sont plus snobs.

    Estimez-vous donc heureux de pouvoir me lire « irrégulièrement ».

    Singulièrement vôtre, 

    anton@snoblissime.com 

    PS : le tableau qui s’appelle « Philanthropes » est de Vladimir Egorovitch Makovski,

     


  • Chers lecteurs,

    Non, je ne suis pas fâché. Rassurez-vous : ne se brouille pas avec moi qui veut ! Tellement sollicité par le beau monde et la bonne société, j’ai pris un mois sabbatique. Inlassablement je dois les guider et conseiller : quelle est la nationalité en vogue quand on veut adopter ? (Evitez les petits Japonais : ils sont tous radioactifs !) ; Quelle marque de champagne pour baptiser son nouveau yacht ?; Quels mets proposer pour des funérailles snobs ? Ou encore répondre à des questions existentielles : Faut-il dormir nu ou en pyjama ? Est-il vrai que les meubles en rotin des années 1960 sont snobs ? (Oui, en effet, contrairement au formica de ces années-là qui n’a jamais réussi à devenir « vintage » (il manque ostensiblement de matière noble tandis que le rotin des années 60/70 est officiellement anobli par mes propres soins); Où faut-il passer ses prochaines vacances snobs ? Ou encore : Où faut-il se rendre pour s’encanailler dignement (n.d.l.r. : passe-temps snob indémodable)? 

     

    Absence snob

     

     

    Je suis débordé. Et même si je boude systématiquement et sévèrement les hordes de nouveaux riches Russes et Chinois, une majeure partie des stars du divertissement local (cinéma, télévision, chanson, etc.) et Arnaud (de) Montebourg; même si je me concentre uniquement sur ma clientèle issue du vieil argent et de la vraie aristocratie et les mondialement célèbres : la tâche et les heures consacrées à cette besogne sont inconcevables. Je n’ai simplement plus de temps à perdre (pourtant j’adore ça !) à écrire des articles pour mon blog (probablement plagiés ensuite par des Enthoven et des Vanity Fair). J’ai résolument mieux à faire. Sans omettre mon jardin (passablement paysagé par le jardinier du château de Fontainebleau : il ne faut jamais montrer sa gratitude à ses gens : c’est source d’énormes malentendus et complications) et son gazon (dont le tondage est régulièrement surveillé par un des plus célèbres professeurs de golf du monde) qui invite sans cesse, perversement, au farniente et à d'autres débauches et plaisanteries.

    D’ailleurs : je me permet de vous rappeler, chers Snobs, que vous soyez aspirant(e)s ou confirmé(e)s : la rareté est - à l'instar de la paresse - fondamentale au snobisme. Et, de surcroît, plus « durable »… A mes (rares) heures je suis un snob écolo. 

    Singulièrement vôtre,

    Anton@snoblissime.com





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique