•  

    Dear Anton,

    Since I’m planning to become a famous actress and to move to Los Angeles in a few months, I’m desperately looking for a new identity, a new name, since my real name is pretty dull and undistinguished. A good friend of mine in Quebec gave me your address (she considers your breviary of snobbism as her bible) saying that you might certainly have some ideas or inspirations….

    Best regards and thanks for your help!

    Olivia S., Calgary, Canada

     

    Dear Olivia,

    Indeed, your Christian and your family name are rather common: you are absolutely right to change them into a snobby stage name. I read somewhere, that the first oil barons of Calgary were called the “sheikhs with blue eyes”. Perhaps your great-grandfather was in the oil business too, so you might be a baroness yourself or a shaykhah (female for sheikh).

    Maybe, if you aspire thought-provoking movies like Last year in Marienbad or directors as David Lynch, you should consider a name with a German or Baltic timbre (like Shelley von Strunckel, Vogue's horoscope lady): German evokes discipline, respect and esteem. You could eventually add titles as "Freifrau" (Baroness) or "Gräfin" (countess). Or a Finnish name perhaps, because Finnish sounds always very mysterious, intellectual and stylish: with lots of double A's and I's that make your name impossible to pronounce! Now that the cold war is over, Russian names are totally accepted. Nevertheless it should have a "historical" tone. You should immediately ask your family genealogist to discover an 18th century uncle at the imperial court in Saint-Petersburg. Undeniably, these researches are quite expensive, but if you are willing to pay the price, I’m sure he will even determine your family affiliation with the Romanov’s.

    Of course you can also remain very American: then you should choose a surname with a Flemish or Dutch background, like Vanderbilt or Vanderwhatever, a name that suggests deep roots and old money. If you choose an English name, it should be a “double” name, like Sackville-West or Zita-Jones. Since you’re Canadian you may also choose something French: don’t forget the nobiliary particle (de). But beware: French is often connected with luxury and voluptuousness. Of course, it all depends of what kind of actress you want to be... 

    Good luck in Hollywood! 


  •  

    Cher Anton,

    Que pensez-vous de cette chamaille entre Valérie Trierweiler et Ségolène Royal ?

    Pierre S., Verdun

     

    Cher Pierre,

    Je pense que nous sommes vraiment retournés plus de 2 siècles  en arrière, plus exactement au temps des Montespan et des Fontanges, et que cela finira probablement par un empoisonnement… 


  •  

    Cher Monsieur,

    Je vous ai écrit, il y a trois mois, vous demandant de m’aider à choisir un prénom pour mon fils qui va naître dans deux semaines ! Répondez-moi s’il vous plaît !

    Marie-Pierre V, Bourges

     

    Veuillez m’excuser, chère Marie-Pierre, mais j’étais débordé ces dernières semaines avec tous ces stages et dégustations, je n’ai pas vu le temps passer !

    Pourquoi ne pas profiter de l’assouplissement de la législation française et faire comme ces Américains qui baptisent leurs enfants sans complexe avec des prénoms tels qu’Earl (Comte) ou Baron et comme ces artistes du cru qui s’anoblissent  eux-mêmes en se faisant appeler Prince, Duke, Count ou Lady?

    Songez également, c’est  très « tendance », aux prénoms d’origine musulmane comme Emir (un prénom reconnu et également un titre de noblesse :مير ʾamīr est celui qui donne des ordres) ou encore Sultan et, plus rarement, son féminin Sultana qui se retrouvent comme prénoms reconnus dans le monde arabo-muselman (سلطان — soulân : domination, autorité ou souveraineté).

    Tenez-moi au courrant !!! Bon courage ! 


  •  

    Quelle chance que je sois à votre écoute comme le Secours Populaire ou le 911, quasiment non-stop! J’ai bien peur que Margarethe II du Danemark, l’impératrice du Japon ou Juan d’Espagne ne répondent point d’une manière aussi prompte, aussi minutieuse, aussi soignée.   Probablement, ils laissent cette besogne à une secrétaire idiote ! Fi! 

    Je reçois parfois dix, quinze, vingt courriers par jour!  Alors que ces personnalités couronnées évoquées reçoivent tous quelque récompense de la part de l’état, moi, aucune instance me rémunère, aucun ministère me subventionne, malgré tout mon savoir et mon expérience mis à votre disposition, malgré tout mon temps précieux investi en votre bien-être. C'est fort injuste! 

    Moi aussi, à l’instar de ces millionnaires de la miséricorde, j’aimerais payer plus d’impôts ! 


  •  

    Cher Monsieur,

    Ma fille aînée s’est fiancée en secret avec un Ardéchois qui organise des randonnées avec des ânes. Ma femme est hystérique ! S’il vous plait, aidez-moi !

    Jean-Richard U., Cherbourg.

     

     

    Cher Jean-Richard,

    Dites vite à votre épouse que le père de l’ex-shah d’Iran était conducteur d’ânes!

    Bonne chance ! Tenez-moi au courrant ! 


  •  

    Cher Anton,

    Aidez-moi ! Je ne sais pas pour qui voter ! Donnez-nous s’il vous plaît une consigne ? Lequel des deux candidats est le plus snob ?

    Marie-Thérèse L., Perpignan.

     

    Chère Marie-Thérèse,

    Avoir de nombreuses résidences, plusieurs domaines, une centaine de domestiques, d’innombrables pâturages où broutent des troupeaux composés d’une quantité impressionnante de variétés, trois visons, cinq limousines, voilà de quoi poser une femme ou un homme dans le monde snob.

    Toutefois, ce snobisme qu'on appelle bassement « primaire » n’est pas obligatoirement réservé à ceux qui possèdent beaucoup. Il suffit, simplement, d’avoir un peu plus que les autres ou la moyenne car le snobisme, qu’il soit « grossier » ou intellectuel, est toujours et surtout une affaire de superlatifs. C’est ainsi qu’il stimule nos ambitions sociales et qu'il veille à l’évolution humaine. Sans lui nous serions toujours des Néanderthalers balourds et naïfs et aussi peu raffiné qu’un vulgaire nouvorich Russe. Contrairement à ce dernier, le snob cérébral ou spirituel a des inspirations plutôt nobles. Sa pensée politique serait d’excommunier le prosaïsme et l’indécence de ce monde, de bannir toute trivialité et toute monotonie, de condamner la moindre banalité et la moindre tristesse, d’exiler l’uniformité et la laideur, de traquer la platitude, les clichés, les ringards et le mauvais goût, de blâmer toute imitation ainsi que chaque qualité médiocre. 

    Fâcheusement, aucune de ces intentions considérées comme « snobs » (et pourtant si basiques et nécessaires à la dignité humaine) est reprise dans le programme de nos deux candidats présidentiels.

    Comment voulez-vous que je vous donne des consignes ?! 


  •  

    J’ai encore reçu une quantité de mails au sujet de l’avenir du « blingbling » . Apparemment la chose vous préoccupe beaucoup maintenant que  les statistiques ne donnent pas beaucoup de chance au président sortant. Je vous rappelle que votre appréhension est d’un nonsense incroyable !  L’humanité est-elle donc complètement ingénue et ignorante ? Votre professeur d’histoire ne vous a donc jamais parlé de ces empereurs romains, chinois, russes et byzantins et leurs manies des pierres précieuses ? Ne vous n’a-t-il jamais parlé de ces rois et reines, princes, maharadjahs, sultans, chef de tribus ou d’états et leurs consorts dont notre Histoire est pourtant si riche, ayant un penchant pour les métaux rares et nobles et les dorures ? Certes! Un souverain doit  également « briller » intellectuellement afin d’éclairer ses citoyens, mais puisque le commun des humains se fie surtout aux apparences (ou se trouve incapable de comprendre les propos), l’emploi de parures, d’uniformes et d’ornements est quasi inévitable. Sans tous ces signes extérieurs, beaucoup d’hommes d’état ne seraient simplement pas crédibles ou identifiables. Selon les psychiatres, il est tout fait légitime que la tendance à la mégalomanie d’un humain ayant de grandes responsabilités se développe plus rapidement que celle d’une personne de basse position, parce que les tentations sont plus nombreuses. Chaque homme politique a un petit Bokassa ou un petit Kadhafi, qui somnole en lui !

    Soyez donc tranquillisés ! 

    Photo : Bague Crâne Or Couronne Diamants Saphirs. Matériau : or jaune, 171 diamants 1,90 carat; 26 diamants cognacs 0,52 carat; 72 saphirs rouges 0,98 carats; 2 diamants gris 0,82 carat. 


  •  

    On faisant mon marché hier à Versailles avec Mildred ma conseillère diététique (et bien oui, je suis snob et j’assume), celle-ci m’a sévèrement grondé…. Ce soir, j’ai même reçu un petit mail de sa part :

    « Cher Snob Gourou,

    Vous mériteriez une joyeuse dérouillée pour oser ainsi miter la santé de vos crédules lecteurs.
    En effet, vos recettes - princières, impériales ou même serves- sont des attentats diététiques, de quoi boucher  toutes les artères vertueuses.
    Alors, prenez garde, vous-même, si vous goûtez à ces recettes traumatisantes à ne pas vous retrouver tout ramolli comme une mousse d'Irlande.
    À bon goûteur, salut. »
    Bien entendu, pas toutes mes recettes sont des bouche-artères! Pour en savoir plus: www.nutridelix.com
     

  •  

    Très cher et élitiste bloggeur, 

    Je me dois de réagir, ou du moins de commenter un article de votre blogg si instructif.
    Je dois en effet constater une fois de plus que le respect essentiel se perd, et qu'un élitisme de bon aloi ne vous protège pas des pires vulgarisations.
    Donc, rentrant du très précieux salon de joaillerie de Bâle, je consulte, pour me délasser, votre article remarquablement documenté sur les prénoms des saints provenant de familles que le bottin mondain aurait pu douillettement accueillir dans ses pages si il avait existé à l'époque (dans une version probablement manuscrite et enluminée).
    Parcourant béatement la liste de ces bienheureux, je suis tombée sur un prénom certes élégantissime, mais dont le charme est entaché à jamais : Olympiade, devenue un terminus de station de métro (horresco referens!)!
    Voici désormais un prénom interdit aux petites filles raffinées, sauf dans le cas de parents abominablement pervers...
    Je tenais, cher ami, à exhaler mon indignation dans l'oreille aussi compréhensive que subtile de mon bloggeur préféré, ce qui me donne l'occasion de vous assurer, come sempre, de mon indéfectible amitié.
    Solidairement vôtre,

     

    Une de vos lectrices les plus assidues.

  •  

    Cher Anton,

    J’ai bien lu l’article des "car snobs" anglais. Je croyais en faire partie moi-même, mais actuellement j’ai des grandes incertitudes… Depuis trois ans, je conduis une BMW. J’en étais très content, jusqu’à la semaine dernière quand ma fiancée m’a annoncé que le fils de sa concierge portugaise en conduit une également. Cela m’a fortement blessé. Que faire ? J’ai très peur de la perdre.

    Pierre de B., Lyon

     

    Cher Pierre,

    Je n’ai pas très bien saisi : vous avez peur de perdre qui : votre fiancée ou votre voiture ? Je présume qu’il s’agit de votre dulcinée ? Alors, quelle voiture de luxe - de surcroît de fabrication française - est encore plus snob que la Rolls-Royce anglaise, la Porsche allemande ou la Maserati 3500 GT italienne? Chaque snob à voitures connaît la réponse : c’est la Monica, le fantasme de l’industriel Jean Tastevin, lancée au début des années 70 du siècle dernier. En effet, cher Pierre, vous avez encore quelques leçons à prendre ! Pour votre gouverne : elle s’appelait Monica parce que Monique était le prénom de Mme Tastevin. Monica était une magnifique 4 portes et une vraie 4 places d'allure sportive très basse avec de larges roues en aluminium et un habitacle majestueux. Les sièges offraient un confort remarquable tout en assurant un excellent maintien. La sellerie était réalisée en cuir Connolly (fournisseur de Bentley, Ferrari, Jaguar, etc) et un tapis épais couvrait le plancher et les bas de porte. Le tableau de bord était également fort élégant en bois en loupe d'orme, recouvert de daim dans sa partie supérieure, tandis que sa partie inférieure et la console centrale furent habillées de cuir. Le très beau volant était en bois verni. Tout était réalisé avec le plus grand soin afin de satisfaire la clientèle la plus exigeante. 



    Monica n'avait en fait qu'un gros défaut: elle consommait beaucoup ! Le prix du carburant qui ne cessait de grimper en ces années et les limitations de vitesse créées à cette époque pour réduire la consommation, ont été néfastes pour sa commercialisation. L’aventure a pris fin en 1974. Moins d’une vingtaine de Monica's ont été officiellement homologuées. Autant dire qu'elle est aujourd'hui la voiture snob par excellence et indéniablement l'engin qui vous aidera à regagner les faveurs de votre fiancée ! Bonne chance ! 





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique